Accompagner nous dans notre reconquête de la curiosité. Prenez part à une révolution de la culture.

Votre ville a installé @Musée ? Qu’attendez-vous ? Téléchargez gratuitement notre application pour découvrir les secrets culturels qu’elle contient !

Les Proverbes Flamands

Les Proverbes Flamands

La peinture “Les Proverbes Flamands” à été réalisée par Pieter Bruegher L’Ancien. Allez savoir, peut être un existe un plus vieux ! Nous nous pencherons sur la question plus tard. Promis !

Les dimensions de ce tableau sont : 1,17 m x 1,63 m. Et si vous passez un jour en Allemagne, et plus précisément à Berlin vous pourrez l’admirer en vrai au Gemäldegalerie.

Cette peinture a été réalisée sur une toile positionné sur un morceaux de chêne. Pour l’époque, cette technique est plutôt innovante, elle permet de conserver les couleurs de façon durable.  

En effet, avant cela, les peintures étaient réalisées à même le bois avec une couche de vernis pour le lisser (et pour vous la faire courte également). Pour les curieux que cela intéresse ce “vernis” était composé de couches de gesso (mélange de colle de collagène et de carbonate de calcium)

A votre avis, pourquoi ce tableau porte ce nom ?

Réponse A : Le peintre a regardé par sa fenêtre et à peint ce qu’il voyait

Réponse B : Des représentations de proverbes se trouvent dans tout le tableau

Réponse C : Proverbes signifie vie communes en Flamand

Réponse D : La réponse D

Roulement de tambouuuur…..

Il s’agit de la réponse B.

En effet, le peintre nous présente ici un sacré tour de main en dessinant entre 80 et 120 proverbes! Arriverez-vous à en repérer certains ?

La technique utilisée ici, est intéressante parce que Pieter arrive à nous donner le sentiment de “cacophonie” sans surcharger le tableau.

Il s’est attaché à représenter des individus ou groupe d’individus vivant leur propre expérience, sans se soucier de l’impact que cela pourrait avoir sur leur environnement. Plutôt d’actualité n’est ce pas ?

Mais alors, pourquoi s’est-il embêté à faire ça ? Autant de détails et d’informations dans quel but ?

En fait, dans la même période un certains Erasme, à sorti un recueil de proverbes. Problématique de l’époque : rares étaient ceux qui savaient lire !

Donc Pieter Brueghel l’Ancien (je vous remets son nom, au cas où) a décidé de représenter le maximum d’expression par le dessin.

Pour être honnête, on ne sait pas vraiment s’il a peint les “Proverbes Flamandspar générosité pour ses semblables ou pour les caricaturer.

La structure du tableau (je sais, vous n’attendiez que ça…)

Pour ce qui est de la structure du tableau, l’équilibre visuel tient grâce à une ligne diagonale. C’est grâce à cette technique que votre oeil n’a pas le sentiment d’être sans repère malgré le nombre d’informations visuelles.

Avant de nous intéresser aux proverbes, j’aimerais que nous observions d’un peu plus prêt le choix des couleurs de l’artiste.  

Le bleu représentait à l’époque la tromperie et il permet ici de faire un contraste avec la chaleur du rouge/brun utilisé

Le rouge peut avoir plusieurs symbolique, la passion, le sang, la chaleur. Ici le teint brunâtre apporte de la chaleur, de l’authenticité

Le jaune est une couleur qui est normalement utilisé pour représenter l’or, le côté céleste des choses. Sur le tableau, cette teinte est surtout présente pour représenter la cupidité des personnages

Booon, je crois qu’on arrive au moment que vous attendez tous : les proverbes

Afin que ce soit plus facile pour tout le monde, nous allons procéder à l’énumération des différents proverbes en scindant la peinture en 3 parties.

Je vous préviens, ça va avoir une allure de calendrier de l’avent plutôt chargé. Mais pas de panique, tout va très bien se passer. C’est parti !

1Elle ligôterait le diable sur un coussin (l'entêtement de la méchanceté vient même à bout du diable)
2Un rongeur de pilier (un hypocrite)
3Elle porte de l'eau dans une main et du feu dans l'autre (elle est fausse et dissimulée)
4La truie débonde le tonneau (mauvaise gérance ; la négligence se paie)
5Se cogner la tête contre le mur
6Attacher un grelot au cou du chat (se charger d’une mission difficile)
7Être armé jusqu’aux dents
8“Tonds-là, ne l’écorche pas” (ne fais pas passer ton avantage avant tout)
9L’un tond les moutons, l’autre les porcelets (l’un a tous les avantages, l’autre tous les inconvénients)
10Être doux comme un agneau
11L’une met sur la quenouille ce que l’autre file (répandre des rumeurs et des calomnies)
12Elle revêt son mari d'une cape bleue (elle le trompe)
13Il comble la fosse quand le veau s'est noyé (remédier à l'erreur quand le malheur est arrivé)
14Il jette des roses (perles) aux pourceaux ( Accorder quelque chose à quelqu'un dont il est incapable d'apprécier la valeur)
15Il faut se courber si l'on veut faire son chemin dans le monde (il faut être malin pour devenir quelqu'un)
16Avoir le monde dans le creu de sa main
17Avoir des bâtons dans les roues
18Tirer pour avoir le plus long morceau du craquelin (chacun cherche son propre avantage)
19Qui a laissé choir sa bouillie, ne peut la ramasser toute (on ne peut réparer entièrement les dégâts occasionnés)
20Bailler devant le four (doit bâiller longtemps celui qui souhaite bâiller plus fort que le four)
21Tenter de joindre les deux bouts (d’arriver d’un pain à l’autre)
22Chercher la hachette (une issue, un prétexte)

23Le monde à l’envers          
24Chier sur le monde
25Se tenir par le nez (se mentir mutuellement)
26Griller le hareng pour le frai (donner un oeuf pour avoir un boeuf)
27Avoir les fesses entre deux chaises
28Les dés sont jetés
29Le tâte poule (se préoccuper de quelque chose qui n’existe pas encore)
30Tirer à travers les anneaux des ciseaux (agir malhonnêtement dans l'exercice de son métier ou de sa profession ; ou bien oeil pour oeil)
31Laisse un oeuf dans le nid (ne pas tout dépenser d'un coup)
32Le toit à des lattes (les murs ont des oreilles)
33Avoir un trou dans le toit (avoir un trou dans la tête, une case en moins)
34Pisser contre la lune (vouloir atteindre l’impossible)
35Le pot est dehors (référence à une peinture du même artiste)
36Faire la barbe au fou sans savon (se payer la tête de quelqu'un)
37Cela pousse en dehors de la fenêtre (ne pas pouvoir cacher quelque chose)
38Gaspiller son temps à faire des choses inutiles
39Parler avec deux bouches (être hypocrite)
40Allumer un cierge au diable (il vaut mieux avoir des amis dans tous les camps)
41Se confesser au diable (confier ses secrets aux ennemis)
42Souffler à l’oreille (mettre la puce à l’oreille)
43La cigogne invite le renard à dîner (en référence à une fable d’Esope)
44Ronger le même os
45Une cuillère d’écume (vendre du vent)
46Mettre une barbe d’étoffer à notre seigneur (Mystifier quelqu’un)
47Être assis sur des charbons ardents
48Savoir prendre le poisson avec ses mains (être rusé, profiter du travail des autres. Pendant que les autres jettent le filet, il en retire le poisson)
49Prendre l’oeuf de la poule et laisser celui de l’oie (être avare et faire le mauvais choix)
50Tomber à l’envers du panier (échouer)
51Etre suspendue entre ciel et terre (etre dans une situation embarrassante et ne pas savoir comment en sortir)
52Pêcher derrière le filet (rater l’occasion)
53Les gros poissons mangent les petits
54Ne pas supporter que le soleil brille dans l’eau (être jaloux)
55Jeter l’argent dans l’eau (jeter de l’argent par les fenetres)
56Deux qui chient par le même trou (deux inséparables)
57Frotter son derrière à la porte (se moquer de tout)
58Tenir une anguille par la queue (une affaire difficile)
59Dans le cuir d’autrui on taille de belles courroies (faire attention aux affaires des autres)
60Nager à contre courant
61Pendre sa cape à la barrière (change de mode de vie sans s’avoir si l’on va s’y habituer)

62Regarder à travers ses doigts (fermer les yeux sur quelque chose)              
63Couteau est accroché : Symbolise le défi
64Rester les sabots aux pieds (attendre inutilement)
65Etre marié sous le balai (sans la bénédiction de l’église)
66Le balai est dehors (les maîtres de maison sont absent)
67les galettes poussent sur le toit (vivre dans l’abondance, ou comme un coq en patte)
68Tirer toutes ses flèches (agir inconsidérément car il ne reste plus rien dans le malheur)
69Deux fous sous un chaperon (la folie aime la compagnie)
70Il joue sur le pilori (il s’approprie le bien d’autrui de manière illégitime)
71Tomber du boeuf sur l’âne (faire de mauvaises affaires)
72Embrasser l’anneau (me rappelle une référence mafieuse, pas vous ?)
73Elle regarde la cigogne (Elle baille aux corneilles)
74A son plumage, on reconnait l’oiseau
75Prendre son manteau dans le vent (être une girouette, retourner sa veste)
76Jeter les plumes aux vents (perdre le fruit de son travail)
77Il veut tuer deux mouches d’un coup (il a trop d’ambition)
78Un mur fendu est vite abbatu
79Peu importe à qui appartient la maison qui brûme pourvu qu’on puisse se chauffer aux braises (saisir toutes les occasions pour s’enrichir)
80Traîner un boulet
81Les crottins de cheval ne sont pas des figues
82Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu (non alors, ce n’est pas vraiment ça vous vous en doutez. Ce proverbes ne peut pas être définit dans son exactitude. Du coup, je me suis fait plaisir)
83Pourquoi les oies marchent-elles pieds nus ?
84Avoir le vent en poupe
85Tenir la voile à l’oeil (être vigilant)
86La peur fait galoper la vieille
87Quand un aveugle en guide un autre, ils tombent tous deux dans le fossé
88Le voyage n’est pas fini parce qu’on aperçoit l’église et le clocher
89Les corbeaux volent là où est la charogne
90Les porcs errent dans le blé (tout va de travers)
91Courir comme si on avait le feu au derrière

Voilà, voilà. Comme je l’ai dis plus haut, il y a un peu plus d’une centaines de proverbes. J’ai tenté ici, d’en recenser le maximum. Gardez bien à l’esprit que cette peinture date du 14e siècle, par conséquent tous les proverbes n’ont plus tout à fait le même sens aujourd’hui.

Observez tout de même, comment des siècles plus tard, certains continuent de rythmer nos discussions. Et cela risque encore de durer.

Et si vous étiez doux comme des agneaux en me laissant un commentaire ? Ainsi, je n’aurais pas le sentiment d’avoir jeter les plumes au vent….

Post a Comment