Accompagner nous dans notre reconquête de la curiosité. Prenez part à une révolution de la culture.

Votre ville a installé @Musée ? Qu’attendez-vous ? Téléchargez gratuitement notre application pour découvrir les secrets culturels qu’elle contient !

jour des morts calendrier histoire @Musée

Le jour des morts : on vous assure que c’est le 2/11 !

 

Mais le jour des morts ce n’est pas le lendemain d’Halloween ?

 

Et non, c’est le piège dans lequel on tombe facilement.

 

C’est vrai que c’est assez particulier : plusieurs jours qui se suivent où l’on commémore la mémoire des défunts, rajoutez à cela que tout le monde ne le fête pas de la même manière, et il y a  de quoi perdre la tête.

 

Que diriez-vous d’un petit résumé de tout ça ?!!

 

    • Le 31 octobre c’est la fête d’Halloween (“All Hallow Eve” qui veut dire “La veille de tous les saints”), où on peut apercevoir dans les rues, pleins de petits monstres bruyants à la recherche de bonbons.

 

    • Le 1er Novembre, du coup forcément, c’est le jour des saints, ou plutôt les célébrations et les prières faites en leurs mémoires. 

 

    • Et enfin le 2 Novembre, le jour des morts, sans religion spécifique, remonte aux origines de l’histoire de l’humanité et des premiers tombeaux. L’idée d’en faire une fête particulière en France, et dans les autres pays chrétiens, ne date que d’un peu plus d’un millénaire

 

En 998, Odilon, abbé de Cluny, décide d’instaurer, dans son monastère une commémoration de tous les « frères défunts ».

 

D’autres monastères vont s’en inspirer et, dès le siècle suivant, le pape Léon IX officialise cette initiative, à cette même date. La fête des morts se répand alors dans toute la chrétienté et au XIIIème siècle, elle est inscrite dans la liturgie romaine et devient une fête universelle.

 

Bon on l’avoue aussi, si la date de la fête des morts est souvent attribuée au 1er novembre, c’est aussi parce que celui-ci est férié.

 

Les familles en profitent alors pour se rassembler, se recueillir sur les tombes de leurs défunts en y déposant quelques fleurs, ou encore allumer des bougies.

 

Le jour de la Toussaint est donc davantage vécu comme le jour des morts que comme la fête des saints… En France, cette fête est d’ailleurs un peu en perte de vitesse. 

 

En revanche, dans certains pays du monde, la célébration des morts est une tradition très importante.

 

Par exemple, en Amérique centrale, et notamment au Mexique nous avons “El día de los muertos” qui est l’une, si ce n’est, la plus grande veillée des morts au monde. Issue de la culture Aztèques, les habitants se maquillent et se déguisent tous pour honorer les morts en pleine rue comme un vrai carnaval, la mort étant perçue comme un véritable honneur.

 

 

 

En Chine, cette fête est appelée “la fête des fantômes” et y est également très populaire. Pour eux, il s’agit de renforcer les âmes en peine qui n’aurait pas réussi à atteindre l’au-delà, en leur préparant des repas de cérémonies, et de grands spectacles.

D’ailleurs, lors de ces représentations, les premières rangées de places sont laissés libres pour que les défunts puissent profiter du spectacle aux meilleures places.

 

 

Source : depuismonhamac.jardiland.com // Wikipédia // Photo : Benjamin Sz-J

Post a Comment