Accompagner nous dans notre reconquête de la curiosité. Prenez part à une révolution de la culture.

Votre ville a installé @Musée ? Qu’attendez-vous ? Téléchargez gratuitement notre application pour découvrir les secrets culturels qu’elle contient !

calendrier @Musée - Histoire halloween

Halloween : Une tradition oubliée ?

C’est Halloween, et les rues du monde entier sont remplies de nombreux petits monstres, sorcières, momies ou morts-vivants qui sortent de leur cachette pour faire le tour des habitations et vous demander des “bonbons ou un sort”.

 

Dans le monde entier ? Enfin presque … Un peuple d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à cette soi-disant fête américaine.
 

C’est d’ailleurs assez amusant, car ces mêmes Gaulois, ou du moins le peuple celte, sont à l’origine de cette fête.
 

Quelle est son histoire ?

Bon ok, les Français ne sont pas les seuls à bouder cette célébration dans le monde, car cette date est très proche des fêtes religieuses où l’on célèbre les saints et les défunts (les deux premiers jours de novembre), et qu’il ne faut pas tourner en ridicule l’Au-delà. 

 

Mais revenons à sa véritable histoire !

 

Halloween est la contraction de “All Hallow Eve” qui veut dire “La veille de tous les saints”, mais son nom d’origine celtique est le Samain (qui signifie “novembre” en gaélique).

 

Cette pratique païenne est vieille d’environ 3000 ans, et à cette époque les Celtes (mais aussi les Gaulois) utilisaient un calendrier lunaire pour se repérer dans l’année.

 

En raison du climat et de l’ensoleillement en Europe, l’année était scindée en deux : une partie lumineuse commencée le 1er mai – Beltaine, et une autre partie sombre, qui débutée le 1er novembre – Samain.

 

Cette célébration très importante symbolisait la fin de l’année pour les Celtes, mais était également tournée à la mémoire des morts et leur passage dans notre monde à la tombée de la nuit.

 

C’est donc à la lueur de la dernière pleine lune de l’année que les festivités commençaient : feux de joie, chansons, festins, hydromel, rituels et histoires en tout genre sur les défunts entretenaient l’euphorie collective.

 

Ils savaient faire la fête ces Celtes !

 

Lorsque l’empire romain conquit l’Europe, et que le christianisme devint la religion dominante, les fêtes païennes furent rejetées comme diaboliques, puis réintégrées des centaines d’années plus tard, à la date du 31 octobre dans les calendriers liturgiques (calendriers chrétiens). 

 

Depuis, cette fête est surtout associée aux enfants, pour parler de la mort de façon plus légère, et surtout pour éveiller leur imaginaire en leur racontant des histoires qui font peur.

 

Pourquoi une citrouille ?

Aaaaah la fameuse citrouille !

 

C’est Jack’O’Lantern. Ce personnage, en plus d’avoir inspiré “L’étrange Noël de Mr. Jack”, est selon la légende condamné à errer éternellement entre l’enfer et le paradis avec une lanterne dans un navet.

 

Eh oui, un navet

via GIPHY

 

Si la citrouille, a trouvé sa place dans cette fête, c’est tout simplement car lorsque les Irlandais ont émigré aux Etats-Unis, il était plus facile de se procurer des citrouilles qui poussaient en octobre, mais aussi parce qu’il était plus simple à sculpter.

Source : histoire-pour-tous.fr / skyscanner.fr / Momes.net // Photo : DarkWolfized

Post a Comment