Accompagner nous dans notre reconquête de la curiosité. Prenez part à une révolution de la culture.

Votre ville a installé @Musée ? Qu’attendez-vous ? Téléchargez gratuitement notre application pour découvrir les secrets culturels qu’elle contient !

couronnement charlemagne histoire et origine calendrier @Musée

Couronnement de Charlemagne

 

Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer l’école ? C’est ce sacré Charlemagne …

 

C’est la première chose à laquelle on pense lorsque l’on entend le nom de ce grand roi de France (même si ce n’est pas tout à fait vrai).

 

Mais ce n’est pas le sujet du jour. Aujourd’hui nous allons parler de son sacre, moins connu que la chanson d’écolier, c’est un des grand événement de l’histoire de France

 

Rome s’est réveillé tôt en ce matin du 25 décembre 800. Une effervescence inhabituelle s’ajoute aux bruissements de la fête. Chacun devine que ce Noël va être exceptionnel. Beaucoup de Romains ont aperçu, ces dernières semaines, la haute silhouette de Charles (1,90m), roi des Francs et des Lombards, le plus prestigieux des souverains de la terre. Celui qu’on n’appelle pas encore Charlemagne vient chez eux pour la quatrième fois, et porte depuis longtemps le titre de « Patrice des Romains ».

 

Certains, parmi les plus anciens, se souviennent de la première visite du jeune roi Charles, ici, le 2 avril 774. Comme un simple pèlerin, il baisa chacune des 35 marches conduisant à l’atrium de la basilique Saint-Pierre (imaginez cette scène avec la musique Survivor – Eye of the tiger). Le pape Adrien 1er l’attendait devant les portes de bronze et tous d’eux s’avancèrent jusqu’au tombeau où reposent, dit-on, les restes du premier chef de l’Eglise.

 

En ce matin de Noël, ils sont plusieurs centaines, Francs et Romains mêlés, à se presser dans les cinq nefs de la basilique, autour des colonnes de marbre reliées par des étoffes de soie. Les fils et les filles du grand roi, les prélats et les comtes francs, les dignitaires de la cour française et étrangère … Bref, tout le gratin de l’époque quoi.

 

Mais voici que le brouhaha de la foule s’apaise : le roi Charles, d’or et de pierreries vêtu, a fait son entrée. Le pape Léon III, successeur d’Adrien, l’attend, lui aussi, près du tombeau de Pierre, devant lequel le roi se prosterne profondément. Au moment où il se relève, le souverain pontife se saisit d’une « couronne très précieuse » et la lui pose sur la tête, en prononçant à haute voix une formule de bénédiction.

 

Une clameur retentit alors dans l’église : « A Charles Auguste, couronné par Dieu, grand et pacifique empereur, Vie et Victoire ! ». Par trois fois cette vibrante acclamation retentit sous les voûtes de Saint-Pierre. Après quoi, racontent les chroniqueurs, le pape lui-même se prosterna devant le nouvel « empereur des Romains ».

 

Le prince qui vient d’être ainsi couronné règnait sur un immense territoire qui va des Pyrénées à l’Autriche actuelle, et de la Toscane à la Mer du Nord, avec pour capitale Aix-la-Chapelle (aujourd’hui allemande).

 

Après quelques trente années de règne, il est devenu le seigneur de l’Europe. Ne lui manquait que le titre d’empereur. En ce 25 décembre de l’an de grâce 800, l’acte solennel est accompli, et Charles entre dans la légende sous le nom de Charlemagne.

 

 

Source :  Charlemagne Empereur d’Europe // Photo : Historyweb.fr

Post a Comment